Après avoir dit au revoir à mon Juju d'amour (qui avait interdiction absolue de m'accompagner à l’aéroport, j'aurais chialé comme une madeleine!), j'embarque en direction de Séoul, avec une petite escale à Istanbul. Ca m'a fait tout drôle de revoir l'aéroport, ça m'a ramenée un an et demi en arrière lors de mon retour de Taiwan; j'ai même reconnu le café où j'avais petit-déjeuné avec un Tchèque adorable rencontré dans l'avion.

Entre Istanbul et Séoul je sympathise avec Pyun, mon voisin d'accoudoir qui me conseille de regarder "L'odyssée de Pi" (c'est vachement bien, je regrette de ne pas l'avoir vu sur grand écran!). Pyun est bavard mais pas soulant, du coup ça me fait plaisir de papoter avec lui. Il m'interroge sur ce que je compte faire en Corée et me donne quelques tuyaux sur les visites à Séoul. Entre autres choses passionnantes, j'apprends qu'il adore les escargots (sic!) et qu'il revient d'une croisière en Europe. Quand je lui demande avec qui il est parti, il me désigne en rigolant son voisin assis devant lui: "Mon boss!". C'est pas moi qui partirais en vadrouille avec mon responsable de labo... :p

 On a survolé de très beaux massifs montagneux



Je débarque à Séoul, claquée mais ravie de la gentillesse de Pyun qui me semble augurer d'un bel accueil de la part des Coréens (si javais su lol...). Je trouve sans trop de mal le train qui m'amène au centre-ville (l'aéroport est à une cinquantaine de kilomètres), m'engouffre dans le métro (très simple d'utilisation comme tous les métros asiatiques) et débouche enfin à l'air libre dans le quartier -Itaewon- où j'ai loué un appart. Mon plan dessiné à la va-vite à la main (on ne se moque pas, j'assume mon côté à l'ancienne na!), je m'aventure dans les petites rues. Première surprise, le voisinage est pas terrible, j'hallucine! Des types un peu louches me dévisagent depuis l'encoignure des portes et on me lance  un tonitruant "You're fucking cute!" qui me laisse pantoise; euh je suis bien en Corée?? 

Je finis par arriver à la bonne adresse (la galère pour trouver le numéro de l'immeuble!) où je suis sensée pouvoir ouvrir la porte juste avec un code. Pour le coup ça passe ou ça casse parce que je n'ai pas de réseau (je n'en aurai pas de tout le voyage, j'ai pas compris, mystère et boule de gomme, mon vieux tel a décidé aussi de prendre des vacances apparemment!), donc je ne peux pas appeler le proprio si ça ne marche pas. Alléluia, ça fonctionne et je peux enfin me poser un peu. 

L'appart est sympa comme tout

Une appétissante boutique de baklavas que je dévorais avec les yeux (hélas!) 
chaque fois que je rentrais chez moi...


Ma première visite est le très touristique et très joli Palais Gyeongbokgung construit en 1394 [métro ligne 3, station Gyongbokgun, sortie 5, fermé le mardi, 2 euros et des poussières]. Première surprise, à peine sortie du métro je vois des filles en robe de princesse qui se dirigent vers le palais! En fait c'est une coutume ici: pour visiter, les gens louent des costumes traditionnels (Hanbok). C'est très sympa, on voit des familles entières  ainsi attifées déambuler dans les rues et dans le métro aux abords des monuments historiques! (inutile de vous préciser qu'il fait 30 degrés au compteur et que pour ma part je ruisselle déjà rien qu'avec mon pauvre short et débardeur; je ne sais pas comment ils font...). 




J'ai kiffé ce palais! Il est très grand, ce qui fait qu'en dépit du monde sa visite reste agréable. Il y a plein de pavillons dont l'architecture n'a rien à envier aux temples. Les couleurs sont éclatantes et on peut admirer de belles estampes. De plus les paysages de collines environnantes donnent un charme supplémentaire à l'endroit. 



 Les jeunes adorent poser dans leurs beaux costumes^^
  

 Détails de la toiture; on peut dire que c'est travaillé!
 Même les enfants ont leur petits habits d'époque, c'est trop chou!

 Une brochette de jolies donzelles qui ont bien voulu poser pour moi :)

 Ca a été des cris d'enthousiasme quand petites et grandes filles se sont croisées!






 J'ai bien aimé le mélange de tradition et de modernité 
avec les immeubles en arrière-plan



 

 

 Pasmo aussi prend la pose! :p
 On croirait avoir fait un saut dans le temps...
 Vue du National folk musem depuis le palais

 


J'ai adoré faire une petite pause à la bibliothèque, véritable havre de paix et de fraîcheur. On peut y consulter toutes sortes de livres sur l'histoire de la Corée en général et le palais en particulier. L'atmosphère est très tranquille et la vue depuis la buvette (qui propose de très bons thés) est particulièrement reposante

 .




J'ai été touchée par l'histoire de la reine Myeongseong qui habita l'un des pavillons entre 1884 et 1895, et qui mourut assassinée par les Japonais ("the Eulmi incident"; tu parles d'un euphémisme...). Cette reine avait une mémoire extraordinaire qui lui permettait de retenir des passages entiers de livres après les avoir lus une seule fois! Son assassinat fut perpétré dans le cadre de l'invasion de la Corée par le Japon, dans le but de mettre la pression au roi. Des officiers se déguisèrent en civils pour pénétrer dans le palais et tuèrent la reine.


 


 










En me baladant aux alentours du palais, je suis tombée sur un évènement caritatif où il fallait apparemment acheter des baskets vierges pour ensuite les décorer. Je n'ai pas bien compris le principe mais en tout cas les gens étaient à fond!  






 Des familles entières en habits, 
de la grand-mère au petit dernier, tout le monde y a droit!



Je me suis enfoncée dans le quartier jouxtant le palais pour me perdre au hasard des ruelles; d'expérience je sais que c'est souvent comme ça qu'on tombe sur de supers trucs. J'ai bien aimé l'ambiance avec les maisons en bois, les rues très tranquilles et les mille et un petits détails qui attiraient le regard. 

Les princesses qui peuplent les rues


 
Broccoli, le must de...la mode! 
Eh oui, il s'agissait d'une boutique de fringues! :p

 
  Notre réputation nous poursuit partout hihi
 Spécial,dédicace pour mon gamer de Juju^^

 La fameuse "crêpe glacée"  préparée sur une plaque refroidissante
 Il y en a une qui attend impatiemment son goûter!




Tout au bout du quartier je finis par arriver à un parc (Sajik Park), petit écrin de verdure très agréable. Je marche, je marche, je traverse une route et le paysage change, la végétation devient plus dense et le chemin se transforme en trail de randonnée! Allons bon, ce n'était pas prévu du tout mais ça me plaît grave! Ca monte énormément, je suis manifestement en train de gravir une colline! Après avoir bien sué et m'être accrochée aux branches afin d'éviter la gamelle pendant ma grimpette, je parviens tout en haut  et me retrouve face à un somptueux panorama. Je ne comprends plus rien, peu de temps auparavant j'étais en ville et me voici maintenant dans ce qui ressemble à un parc national!

J'ai galéré pour retrouver sur google maps mais il s'agit en fait d'Inwangsan mountain [accessible donc depuis Sajik park]. C'est superbe, j'ai malheureusement dû redescendre assez vite car on était en fin d'après-midi et j'avais peur de la nuit, mais je vous le recommande pour la vue. 

Sajik park


 
 Ca commence à monter
  Et d'un coup je domine Séoul!



 


 


 


 J'étais tout là-haut




Au prochain numéro: comment je me suis retrouvée toute seule dans un musée fort appétissant à baver devant les vitrines!




Libélés : , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

2 commentaires:

    titite a dit…

    Je suis fan de la tenue traditionnelle coréenne des femmes, c'est joli, et tu peux être dodue, ça ne se voit pas dedans!
    Les temples sont très colorés, je les croyais plus discrets.

  1. ... le 6 août 2017 à 20:32  
  2. Pralinette a dit…

    Ah oui c'est très joli( mais ça doit être lourd et encombrant j'imagine...). Un trip à se faire si on n'est pas seul hihi

  3. ... le 7 août 2017 à 08:13