Un jour que je rentre d'excursion matinale, je suis morte de faim et décide d'aller pique-niquer à Daan Park qui se trouve sur mon chemin. Lancée comme une fusée -tel le tapir, rien ne m'arrête quand je suis en quête de bouffe- j'entends qu'on m'interpelle avec insistance. Allons bon, moi qui appréciais justement à Taiwan l'absence de drague intempestive...Le type en question, Kai, fait tout jeune et parle super bien anglais; il m'annonce qu'il a fait ses études à Londres et qu'il aime bien discuter avec des étrangers! Voilà une entrée en la matière pour le moins sans chichis! Seulement voilà, moi j'ai faim, alors comme il a l'air sympa je lui propose de m'accompagner pique-niquer. 

Deux heures après, on connaît tout de la vie l'un de l'autre (nos amours, nos amants, nos potes, notre taff, nos relations familiales, nos hobbys...) et c'est indéniable: on se kiffe!  Ce qui est somme toute assez étonnant car en voyage je me suis découvert être une vraie sauvage, j'ai horreur qu'on me colle et je préfère rester seule. Seulement là, le Kai ne n'importune pas et j'apprécie même sa compagnie. Du coup nous voilà partis pour passer l'après-midi ensemble, je le traîne au jardin botanique qu'il n'a jamais visité!


En chemin on s'arrête dans une des innombrables boulangeries de Taipei; 
Kai est un gros gourmand, je lui fais tester des cannelés! 

Lui m'encourage à goûter le jus d'asperges (sucré), étonnamment bon! 

On s'aventure sur le campus de la plus prestigieuse université de Taipei;
l'architecture m'évoque un peu Poudlard! 

Il y a un concours de chant, 
c'est rigolo car on entend les vocalises des étudiants qui s'entraînent

Un musée juste en face

Dans le jardin  botanique



Certains prennent des photographies...

D'autres jouent à des jeux bizarres...




On s'amuse tellement qu'on décide de passer aussi la soirée ensemble. Il m'emmène dans un "vrai" resto taïwanais tout ce qu'il y a de plus familial et traditionnel, et se met en tête de me trouver de quoi manger malgré mes intolérances...Pauvre Kai, il ne sait pas à qui il a affaire! Il y met toute sa volonté, va s'enquérir dans les cuisines que je ne risque pas de trépasser, mais au final sur les trois plats commandés je ne pourrai en manger qu'un seul (satanée sauce soja qui se glisse partout...)


Visez un peu la tête de la carte...

Il y avait un plat de poulet, un de tofu et un de légumes 


On a été dans une échoppe qui proposait uniquement des desserts; ça ne semble pas très ragoûtant mais en fait c'était pas mal: du tofu soyeux qui nage dans un genre de sirop de sucre, avec des amandes et des dés de patate douce 


Après ça, on chope un taxi qu'on partage avec deux étudiants pour aller boire un verre sur les hauteurs de la ville, aux portes du parc national du Yangmingshan. Le coin est très estudiantin car c'est là que se trouvent les résidences universitaires; il y a des bars partout et des jeunes qui s'amusent. Kai est super déçu parce qu'il voulait me montrer la vue (apparemment à couper le souffle avec toutes les lumières), mais il y a un brouillard de ouf et on ne distingue absolument rien.





Je l'oblige à poser dans le décor neuneu et kitsch au possible! :p



Le taxi nous dépose à une station et là c'est la course car il faut absolument qu'on attrape notre dernier métro! Je cours dans les escalators derrière mon Kai qui galope à fond de train et dans l'effervescence on convient de se retrouver quatre jours plus tard lors de mon retour du Sud (il pose exprès sa journée, trop mignon!).

Nos retrouvailles sont chaleureuses; Kai c'est comme si on avait toujours été potes, y a des gens comme ça...Je passe donc mon dernier jour à Taipei avec lui. On commence par se balader au Dahu park mais il y a des travaux assourdissants qui nous cassent les oreilles, alors après avoir pris quelques photos débiles avec les statues de poules géantes en céramique, on va se balader en ville. 







Il m'emmène dans un coin qu'il a pas mal fréquenté étant jeune. Apparemment c'est un quartier qui était un peu à l'abandon mais les promoteurs immobiliers ont tout racheté et ont entrepris une vaste opération de gentrification. J'aime beaucoup l'architecture qu'on admire en hauteurs depuis une grande roue.







Un terrain de baseball où il a beaucoup joué quand il était petit




Pour notre dernier repas ensemble on se fait un Thaïlandais, puis direction Carrefour (je ne savais même pas qu'il y en avait à Taiwan!) pour m'approvisionner en prévision de mon vol pour Paris. Je suis fascinée par les plats préparés à emporter: il y a des abats de partout que Kai me décrit en frissonnant d'horreur (contrairement à ses compatriotes il n'est pas du tout friand de ce genre de trucs et préfère les légumes et la bouffe light!)






Cœurs, langues et autres douceurs :p 


Il m'appelle un taxi et on se dit au revoir; on est tristes de se quitter, c'est fou comme je me suis attachée à lui en quelques jours. Mais finalement on se retrouvera très vite parce qu'à peine un mois après, Kai débarque à la maison pour quatre jours! Dans le cadre d'un déplacement professionnel en Europe, il s'arrange pour faire un petit crochet par Paris. Qu'est-ce qu'on a rigolé! Je l'ai baladé partout, de Montmartre au Luxembourg en passant par les Catacombes (je l'ai complètement traumatisé le pauvre, je ne pensais pas que ça lui ferait un tel effet. Il m'en reparle encore maintenant....). Je l'ai même emmené à mon club de mma pour l'initier à la boxe! Et il m'a cuisiné des plats traditionnels taïwanais absolument délicieux, j'en ai encore l'eau à la bouche.





Aux fourneaux dans mon appart!



Et voilà, quelle belle rencontre et quelle belle amitié il m'a été donnée de nouer grâce à ce voyage! (pour ceux qui se demandent eh bien non, il ne s'est rien passé avec Kai, ça a été vraiment un coup de foudre amical^^). J'espère le revoir très vite lors de ses prochains déplacements en Europe et qu'il se rappellera ce que je lui appris à dire en français: "macarons" et "bonjour messieurs mesdames" (il est à croquer quand il dit ça avec son ptit accent!!)

Au prochain numéro: comment on m'a nourrie de force dans un marché de nuit!




Libélés : , , , , , , , .
Vous pouvez laisser un commentaire et suivre les réponses grâce à son flux RSS 2.0.

2 commentaires:

    titite a dit…

    Ce fut une super rencontre !
    C'est vrai qu'il fait jeune, il a quel âge en vrai ?
    C'est vraiment bien de pouvoir découvrir la vraie culture (culinaire) du pays !
    Perso, je passe le coeur et tout le reste ! Quant au jus d'asperge, euh, j'avoue que ça m'interpelle !
    La grande roue à l'air gigantesque !

  1. ... le 1 mai 2016 à 15:29  
  2. Pralinette a dit…

    Il a 25 ans^^
    C'st clair que sans lui j'aurais jamais passé les portes d'un resto comme ça; mais bon après, toujours frustrée de ne pas pouvoir goûter les spécialités au petit bonheur...Le jus d'asperge je te promets que t'aurais kiffé, c'était vraiment pas mal!

  3. ... le 2 mai 2016 à 08:44